Rechercher

Tes cheveux.


Tes longs cheveux blonds, ô belle amazone, Balancent comme une vaste houblonnière alsacienne, S’élancent au vent telle la crinière de lion zimbabwéen, Brillent au soleil comme l’immense dune de Pilat… Tes longs cheveux blonds, ô belle amazone, Couvrent mon front et mes joues, Caressent mes mains et mes phalanges, Tapissent sofa, fauteuil et lit… Tes longs cheveux châtains, ô belle châtelaine, Enluminent les rives de la Loire, Illuminent les rêves des riverains du Loiret, égaient les chevaliers vainqueurs et vaincus au tournoi… Tes longs cheveux châtains, ô belle châtelaine, Inspirent trouvères et troubadours, Enchantent valetaille et noblesse, Troublent jeunots, gentilshommes et autres soupirants… Tes longs cheveux noirs, ô belle Somalienne, Ondoient impudiquement sur tes épaules nues, Parfument discrètement ton corsage, Camouflent légèrement tes seins fermes… Tes longs cheveux noirs, ô belle Somalienne, Ornent en diadème ta tête souveraine, Jettent l’anathème à tout ce qui n’est pas beauté, Attisent désirs, passions et autres folies… Tes longs cheveux roux, ô belle des Shetland, Lancent des langues de feu au crépuscule sur la mer du Nord, Flottent en banderoles rouges au-dessus des champs de bruyère, Tachent de vin incarnat l’horizon fuyant… Tes longs cheveux roux, ô belle des Shetland, Torturent mes prunelles et mon regard hagard, Désarçonnent mes résistances et indifférences, Ondulent au milieu des danses, des jeux et de la noce… Tes longs cheveux blancs, ô belle fée des neiges, Recouvrent l’entièreté des terres vierges du Grand Nord, Calfeutrent l’étendue glacée de l’Arctique et Antarctique, Dessinent la longue trace blanchâtre de la Voie Lactée… Tes longs cheveux blancs, ô belle fée des neiges, Arrosent de lys royaux mes cauchemars si infernaux, Me rappellent la chevelure ivoirienne de ma grand-mère, Ressuscitent les récits et contes de ma tendre enfance…

Guy Rancourt

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Un grain de sable

Au lieu de se focaliser sur le grain de sable qui alourdit l’esprit. S’il suffisait de concentrer son attention sur les coquillages, la brise légère qui vient onduler et dessiner les vagues sur la mer

Des nouvelles.

Beaucoup moins présentes actuellement, néanmoins j’écris et construis en coulisse. À aussi, j’oubliai. J´ai investi dans un micro, non pas pour devenir chanteuse d’opéra 🤣. Non, je réalise des audi

Dialogue avec mon enfant intérieur.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, dans le cœur de chaque adulte réside la mémoire d’un enfant… Et si lors d’une balade en forêt le Mardi 22 juin à 18h30, nous allions à la rencontre de cette