Rechercher

Comme un parfum qu'on respire...

Pour cette rentrée.


Pour les petits, les étudiants et les grandes personnes.


Je vous souhaite de prendre un instant et de le faire aussi souvent que vous en ressentez le besoin.


De respirer…

Dans toutes les activités que vous faites...

Quand vous mangez,

attention à votre respiration...


Quand vous travaillez,

attention à votre respiration...


Quand vous étudiez,

attention à votre respiration…


Quand vous jouez,

attention à votre respiration…


Quand vous voyagez,

attention à votre respiration...


Quand vous marchez,

attention à votre respiration...


Quand vous cuisinez,

attention à votre respiration...


Quand vous êtes sous la douche,

attention à votre respiration…


Quand vous êtes en lien,

attention à votre respiration…


Chaque fois que nous faisons attention à notre respiration,

nous nous ancrons dans le moment présent.


Nous sommes ici et maintenant…


Dans le moment présent, il n'y a pas de dualité,

nous sommes…


Et quand je suis présent, présente à cette expérience.

Je ressens la paix... Je ressens de la joie...


Je me sens libre…

Je goûte au bonheur d’être à ma place.


Chaque fois que je fais attention à ma respiration,

je suis centré(e)…


Au cœur de mon être intérieur...

Je suis en équilibre et en harmonie avec moi-même,

je suis conscient(e )de moi-même, et je me guéris…


Quand je suis là dans cet état de présence, je suis présent(e) au monde qui m’entoure.


Et c’est merveilleux de vivre ça !


En revanche,


Quand j’arrête de faire attention à ma respiration,

et que je plonge dans mes pensées,

celles qui me séparent, celles qui me divisent…

De moi-même et de la vie autour …


Je cesse d'être présent(e ) et je suis distrait (e ).

Je m’oublies...

Et, je sombre parfois dans l’ignorance et la malchance.

Je reste inconscient( e ), comme endormi (e )...

Et cela génère des émotions, des attachements, des désirs et de la souffrance...


En fin de compte, c'est la maladie...

Alors, j’essaie de faire attention à ma respiration,

aussi longtemps que possible...

Je me muscle, je m’entraine…

Et si, parfois je me perds à nouveau dans mes pensées.

Je cesse de m'inquiéter, tout va bien.

Je retourne juste dans ma respiration...


Il suffit d'être conscient(e ) de ma respiration,

pour rester en état de méditation, et cela mène à la vraie guérison.


Celle qui pacifie le stress et l'angoisse…

Pour inspirer l’amour et la confiance...

Envers soi et de la vie autour.


Stéphanie


10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout