Rechercher

Avant, après.

Si j’ai pu être injuste avec moi par le passé.

Je m’excuse là maintenant.

Cette injustice ressentie commence en soi avant tout.

Si je t’en veux, peut-être qu’au fond c’est à moi que revient ce droit.

Tout est là juste en dedans, c’est un leurre de croire que ça vient du dehors.

Pourquoi ressentir cette douleur du corps ?

Pourquoi ce besoin d’aller montrer aux autres que nous existons ?

Si nous ne prenons pas le temps d’exister pour nous-mêmes.

Exister, en lâchant les conditionnements.

En exprimant son authenticité, ses larmes quand elles sont au bord du précipice. Acceptons nos défaillances, acceptons une main tendue, acceptons d’être humain avant tout.

Ce libre arbitre de poser les contours de son cadre de référence.

Dans son propre regard.

Juste, d’arrêter cette quête.

De faire trop, de faire plus que la limite.

Le corps nous donne les prémices, telle une alerte.

La douleur physique est la conséquence de pas avoir écouté son besoin, de ne pas s’être reposé suffisamment ou bien d’avoir laissé la peur l’emporter sur la confiance en soi, en la vie.

Cette petite voix sage.

Celle qui nous guide chaque instant.

Prenons cette période là pour s’observer, pour écouter dans le silence, quelques minutes par jour.

Explorons notre monde...

En étant dans nos foyers, posons un œil là comme ça juste pour voir.

Et voyons ce qu’il en ressortira.

Mesurons cette transformation avant, après.

Et au delà du physique, elle nous apportera bien plus que nous pourrions l’imaginer.


La Liberté d’être Soi par Stéphanie

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Un grain de sable

Au lieu de se focaliser sur le grain de sable qui alourdit l’esprit. S’il suffisait de concentrer son attention sur les coquillages, la brise légère qui vient onduler et dessiner les vagues sur la mer

Des nouvelles.

Beaucoup moins présentes actuellement, néanmoins j’écris et construis en coulisse. À aussi, j’oubliai. J´ai investi dans un micro, non pas pour devenir chanteuse d’opéra 🤣. Non, je réalise des audi

Dialogue avec mon enfant intérieur.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, dans le cœur de chaque adulte réside la mémoire d’un enfant… Et si lors d’une balade en forêt le Mardi 22 juin à 18h30, nous allions à la rencontre de cette